Série marron

Badge en cours de rédaction…

Il comportera :

  • Brevet de bureauticien ;

  • Brevet de webmaster ;

  • Brevet de programmeur ;

Brevet de messager :

  1. Nager 50 m avec un message, lettre ou document entre les dents sans le mouiller ni le perdre.

  2. Courir 60 m en 10 secondes et 1 km en 3 minutes 52 secondes.

  3. Être capable de transmettre un message verbal d’au moins 25 mots à travers un terrain accidenté sur un parcours de 1 km (quatre épreuves dont une de nuit). Il sera tenu compte de la fidélité de la transmission, de l’habileté à utiliser le terrain et de la rapidité de transmission.

  4. Cacher un message (cinq mots minimum) sur soi (au dessus de la ceinture) de telle sorte qu’il ne soit pas découvert au bout de 3 minutes par deux scouts cherchant ensemble.

  5. Savoir chiffrer et déchiffrer un message en utilisant les méthodes de chiffrage simples.

  6. Savoir utiliser un appareil de télécopie (fax), un minitel et un télex.

  7. Prendre en charge, si la troupe en est équipée, l’entretien et la gestion du matériel téléphonique (téléphone de campagne) de la troupe. Savoir monter une ligne téléphonique de campagne d’au moins 300 m en utilisant au mieux le terrain disponible. Pouvoir expliquer l’utilisation et le fonctionnement du matériel aux membres de sa troupe.

  8. Définir et superviser le système d’alerte de sa patrouille. Organiser des séances d’entraînement régulières.

  9. Avoir dans son carnet plusieurs jeux développant le sens de l’observation et l’attention et s’en servir dans les activités de sa patrouille.

 

Brevet de signaleur

 

  1. Connaître les principes de la transmission de messages par signaux à bras (sémaphore). Confectionner des fanions de signalisation visibles à 300 m minimum ainsi qu’une planchette chiffrante-déchiffrante comportant les signaux de service habituellement utilisés dans sa troupe (marine ou terrienne).

  2. Savoir transmettre et recevoir un message en signaux à bras à la cadence de 20 lettres à la minute.

          

Badge en cours de rédaction…

Il comportera :

 

  • Brevet de franc-joueur

  • Brevet d’espion

  • Brevet de stratège

Épreuves communes aux trois brevets

  1. Connaître et pouvoir expliquer les principes de base de la transmission radio-électrique et de la propagation des ondes radio-électriques. Connaître les principaux points à observer lors d’émission et de réception radio en campagne : recherche de stationnement propice, obstacles à la propagation, installation optimale d’une station, mesures de sécurité et précautions à prendre en cas d’intempéries.

  2. Savoir installer et mettre en service un appareil émetteur-récepteur portable ou mobile (C.B. pour les terriens, VHF pour les marins) : choix et connection de l’alimentation (piles ou batterie), choix et installation de l’antenne, mise en service, accord de l’antenne et mesure du taux d’ondes stationnaires (TOS), réglages de base de l’émetteur-récepteur (volume, fréquence/canal, RF gain, squelch, puissance).

  3. Savoir entretenir le matériel radio (CB ou VHF) de la troupe. Savoir changer les piles et (le cas échéant) un quartz sur les appareils portables utilisés par la troupe. Connaître les précautions à prendre pour la recharge des batteries.

Brevet de radio-technicien

  1. Déterminer un défaut de fonctionnement dans un appareil d’émission/réception radio et savoir y remédier seul ou avec l’aide d’un spécialiste.

  2. Savoir construire et accorder une antenne en fonction de la longueur d’onde utilisée. Connaître la signification exacte du taux d’ondes stationnaires (TOS). Connaître les astuces permettant d’augmenter le rendement d’une antenne.

  3. Connaître le principe de fonctionnement des principaux modules d’un appareil émetteur-récepteur (filtres, mélangeur, amplificateurs HF et BF, oscillateur). Savoir dessiner un schéma synoptique d’un appareil émetteur-récepteur. Connaître les principaux modes de modulation utilisés en radio, leurs avantages et leurs inconvénients.

  4. Savoir utiliser un voltmètre et un ampèremètre. Savoir souder correctement.

  5. Seul ou avec d’autres candidats au brevet :

  • soit monter à partir d’un schéma donné un récepteur radio simple ;

  • soit concevoir et monter un ensemble oscillateur pour l’entraênement au trafic en graphie comportant 4 postes de travail minimum.

  1. Entretenir le matériel radio confié à la patrouille pendant une année. Bricoler une alimentation et une antenne appropriée en fonction de l’utilisation du matériel.

Brevet d’opérateur radio

  1. Connaître les principaux éléments de législation régissant l’utilisation d’appareils radio-électriques par des particuliers à titre privé (trafic C.B. radio-amateur et VHF marine, licences, procédures d’émission-réception, fréquences réservées).

  2. Manipuler et lire au son à la vitesse de 5 mots par minute (300 mots à l’heure). Connaître et savoir utiliser les procédures ainsi que les principaux signaux et abréviations de service utilisés en trafic graphie (code Q). Démontrer ses capacités soit en participant à une liaison graphie simple avec une autre station, soit en suivant un trafic graphie sur ondes courtes et en en expliquant le contenu aux membres de sa patrouille.

  3. Connaître les principales règles de procédure utilisées en trafic phonie. Connaître les principales abréviations et codes utilisés en trafic phonie y compris l’alphabet international. Etre capable d’établir une liaison phonie sous conditions difficiles (brouillage intense, signaux faibles) et de transmettre correctement un message d’au moins 25 mots en un minimum de temps à l’appréciation de ses chefs.

  4. Connaître et participer à l’élaboration des procédures utilisées par la troupe lors d’activités majeures (grand-jeu, expo…) pour les liaisons radio relatives à la sécurité (procédure d’appel d’urgence, cartes de sécurité, etc.).

  5. Assurer le trafic radio de la patrouille pendant une année. Avoir une conduite exemplaire et respecter scrupuleusement les procédures dans tous les réseaux radio auxquels participe la patrouille.

  6. Tenir un carnet de station.

Brevet de journaliste :

  1. Savoir taper à la machine à écrire (présentation, orthographe…) et rédiger une enveloppe.

  2. Avoir rédigé et reproduit trois circulaires pour la troupe ou la patrouille par un moyen de reproduction au choix.

  3. Collaborer au journal de pat, de troupe ou de l’école en en faisant si possible la mise en pages.

  4. Écrire de manière vivante et intéressante des articles, récits, paroles de chansons, anecdotes vécues, contes, pour le Livre d’Or de la patrouille ou de la troupe.

  5. Savoir utiliser un enregistreur à cassettes.

  6. Rédiger un article (comprenant photos ou dessins et un texte sur le camp, un événement ou la vie de la troupe) destiné à la rubrique « Vie du mouvement » du journal Scout d’Europe. La rédaction du journal sera juge de cette épreuve.

Photos

du camp 2018

Site officiel de la 3ème Aix, touts droits réservés (et oui ! ), site créé avec Wix par Matthieu GROUSSIN et Vincent BERTRAN DE BALANDA dans le cadre d'un défi raider-scout

groupe3aix.agse@gmail.com

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now